Février des Théâtres

 Avec les Foyers Ruraux de Béchy, Cheminot, Orny et Vigny
et les associations Les 2 Fées de Verny, Générations Louvigny et la Compagnie Incognito 
DU 01 AU 22 FÉVRIER 2020



Édito 2020 par Christian MICHEL

Une décennie s’achève et laisse place à une nouvelle, remplie de doutes et d’inquiétudes. Partout dans le monde, un bouleversement profond se ressent, à l’heure du numérique et de l’intelligence artificielle, des changements sociétaux et climatiques, de la montée du populisme et des mouvements révolutionnaires. Depuis plus d’un an maintenant, ce sont gilets jaunes, roses, rouges ou noirs qui colorent les cortèges des nombreuses manifestations où la convergence des luttes rassemble le peuple entier dans la rue. 

Mais quel rapport avec le théâtre, pensez-vous ? Eh bien, le théâtre est un art populaire par excellence, véritable miroir de la société. En effet, la force du théâtre est de représenter sur scène nos histoires : histoires de couples, d’hommes, de femmes, de politique et de société… De représenter ces rôles du quotidien, auxquels nous pouvons tous nous identifier.

Notre fierté depuis toutes ces années est de réussir à vous proposer un programme qui fait la part belle à l’humour, mais qui ne passe pas à côté des sujets d’actualité. Cette année, on vous parle de différences. Les différences de classe avec Les 2 Fées, les différences de genre avec la Cie Les Uns, Les Unes ou encore avec Mots d’Elles et leur spectacle Féminin Pluri’Elles. 6 femmes sur scène parlent de leurs vies de femmes et de leur relation à l’homme, de leur besoin d’exprimer leurs identités pluri’elles… Paroles rapportées, ce spectacle émouvant illustre ce que Marie-Lise Semblat appelle le « féminisme territorial »(1), entendu comme un engagement personnel, des actions de terrains et des démarches collectives développées à l’échelle locale. Mentionnons aussi le travail de Françoise Markun qui a su tisser les paroles et les souvenirs de femmes de mineurs lorrains dans un spectacle drôle et touchant, Fer autour d’un café. On vous parle aussi des différences d’identité sexuelle avec Romain Albrecht et son one-man-show détonnant, entre danse, chant et comédie, Romain fait la différence. On n’oublie pas les enfants, public privilégié de chacune de nos saisons depuis maintenant cinq ans, avec le spectacle La sorcière Scramoutcha interprété par nos amis de la Cie Incognito.

Et puis, rappelons-le, 2020 sera marquée par les élections municipales. Pour l’occasion, nous vous avons concocté une clôture surprenante aux allures de fête de village avec la Compagnie Aour et son spectacle, finaliste du Prix Théâtre 13 / Jeunes metteurs en scène à Paris en 2017, Bienvenue à Colomeri. L'imaginaire, la poésie, le corps, le rêve et la fantaisie sont les thèmes fondateurs sur lesquels s'appuie toute la recherche artistique de Thomas Nucci, metteur en scène de la compagnie.

Vous l’aurez compris c’est encore une saison riche que nous allons vivre ensemble. Et pendant l’écriture de cet édito, je me dis que, quand même, nous aurons vécu de belles choses ensemble. Parce que le Février des Théâtres c’est aussi ça : des moments conviviaux, un esprit de partage et d’amusement, une âme d’enfant qui ne veut pas grandir portée par un groupe déjanté de bénévoles qui assurent cette année, la première partie de la soirée d’ouverture. À ces derniers, je souhaite dire mille mercis. Merci d’y croire toujours et encore, de persévérer dans les actions menées pour animer nos villages ruraux, pour que les couleurs de la Culture soient portées partout, de la ville à la campagne, dans les salles des fêtes, les granges, les rues. Dans le contexte social actuel, il est d’une nécessité vitale de se retrouver et de faire à nouveau œuvre de société. Merci aussi à tous ceux qui permettent la réussite de ce projet ambitieux : les maires des communes, les financeurs publics et privés, la Fédération départementale des Foyers ruraux de Moselle, sans oublier vous, public, qui répondez présent chaque année pour notre plus grand bonheur. 

(1) Semblat, M.-L. (2013). L’émergence du « féminisme territorial » : développement local et pratiques collectives de femmes rurales. Économie et Solidarités, 43 (1-2), 39–54.